L'histoire des bâtiments de Lille #6

L'histoire des bâtiments de Lille #6
14 Jan 2019
L’histoire des bâtiments de Lille continue ! Pour ce 6ème numéro, nous allons vous raconter l’histoire de deux salles incontournables de la culture moderne lilloise. Direction la gare Saint-Sauveur et le Tripostal.

Histoire de la gare Saint-Sauveur

 
Depuis bientôt 10 ans, les lilloises et lillois, épris de culture et de bonne ambiance, fréquentent le bâtiment sans vraiment connaître son histoire !
Comme son nom l’indique, Saint-Sauveur était une gare, mais à l’origine uniquement destinée aux marchandises. Construite en 1865, près du fort Saint-Sauveur, son nom est tout simplement tiré du quartier sur lequel elle est établie. La gare a eu un rôle décisif dans l’essor de la ville pour acheminer des produits de toute l’Europe plus facilement. En 2001, avec l’arrivée imminente de la plateforme multimodale Delta 3 de Dourges, plus moderne et mieux adaptée au commerce du XXIème siècle, la gare lilloise ferme ses portes. Elle est désaffectée et devient en 2009, à l’occasion des événements de Lille3000, l’un des lieux culturels en vogue, composé d’un bar événementiel et une salle d’exposition. Un jardin collaboratif est même proposé par une association depuis quelques années. L’édifice a pourtant failli disparaître ! En 1995, lors de la candidature de Lille pour accueillir les Jeux Olympiques de 2004, il était prévu de démolir la gare pour en faire le village olympique. Le projet n’a pas abouti et la gare n’a pas été détruite pour notre plus grand bonheur.

Se rendre à Saint sauveur

Métro
Ligne 2 - arrêt « Lille Grand Palais » ou « Mairie de Lille »
Bus
Ligne 14 ou liane 1 - arrêt « Jean-Baptiste Lebas »

Le Tripostal

Pour ceux qui ne s’en doutaient pas, le Tripostal était à l’origine le lieu où le courrier de la région lilloise était trié à la chaîne dans la seconde partie du XXème siècle. Situé derrière la gare de Lille Flandres, le lieu était logistiquement bien choisi. Néanmoins, avec l’évolution des technologies de tri et du fait de la vétusté du bâtiment, le Tripostal a bien failli lui aussi être détruit ! C’est grâce à la dénomination de Lille comme capitale européenne de la culture en 2004 que l’édifice fût sauvé. Réhabilité et aménagé, le  bâtiment du Tripostal conserva son nom pour offrir lors de sa deuxième vie près de 6 000m² de zone d’exposition.
Les trois niveaux de l’espace culturel serviront cette année, tout comme la gare Saint-Sauveur, aux événements de Lille3000, placés sous le signe de l’Eldorado.
 

Se rendre au Tri Postal

Métro Ligne 2 : station « Gare Lille Flandres »
Tramway T ou R : arrêt « Gare Lille Flandres »
Share

Camille