Naissance du métro

Naissance du métro
17 Juin 2015
C’est en 1970 qu’est né le métro à Lille. L'état souhaite alors expérimenter de nouveaux moyens de transports publics et finance le développement du VAL. Pour la métropole lilloise, l’Etat décide de relier le centre universitaire de Villeneuve d’Ascq à la Gare Lille Flandres par le biais de l’EPALE (Etablissement Public d’Aménagement Lille-Est).
Un concours national est lancé et le procédé métro VAL présenté par la société MATRA est retenu.
La CUDL (Communauté Urbaine de Lille), avec l’appui du Président Arthur Notebart, propose de prolonger la ligne de métro jusqu’au Centre Hospitalier de Lille, créant ainsi la première future ligne importante de métro automatique. Le VAL qui signifiait auparavant « Villeneuve d’Ascq à Lille » se transforme alors en “Véhicule Automatique Léger”.
En 1973, deux prototypes VAL sont testés pour la première fois sur une voie de 1.3 km située à Lezennes.
En 1974, les essais sont déclarés concluants. À cette époque, 32 villes possèdent le métro mais personne n’avait imaginé un métro entièrement automatique. Il faut cependant attendre 1977 pour que le dossier administratif et financier soit bouclé.
En septembre 1978, les chantiers de réalisation de la ligne 1 sont lancés et dureront 5 ans.
Le 1er janvier 1979, la société COMELI voit le jour, elle se charge de la gestion du futur métro.
Le 25 avril 1983 la ligne 1 est inaugurée par François Mitterrand, la plus grande ligne de métro automatique au monde.
Le 16 mai de la même année, le public peut enfin utiliser le premier tronçon de la ligne 1 du métro de la station « 4 Cantons » à Villeneuve d’Ascq à la station « République » à Lille. La ligne rencontre un succès immédiat en faisant 9 km et en desservant 13 stations.
La mise en exploitation de la deuxième et dernière partie de la ligne 1 du métro se fait le 2 mai 1984 avec  5 nouvelles stations dont le nouveau terminus : CHR de Lille.
C’est à cette même période que la CUDL adopte le tracé de la première partie de la seconde ligne de métro qui reliera Lomme à Lille.
Au 1er janvier 1989, COTRALI (réseau de surface) et COMELI (métro) fusionnent sous le nom TCC. Un réseau unifié dans toute l’agglomération lilloise : bus, tram et métro sont tous réunis sous le même nom.
Quatre mois plus tard, la seconde ligne de métro baptisée  « ligne 1 bis » reliant Lomme St-Philibert au centre de Lille et rejoignant la ligne 1 à la Gare Lille Flandres est ouverte. L’ensemble du réseau couvre alors 36 stations et 25 km de voies.
En décembre 1990, la CUDL décide de poursuivre le développement de la ligne 1 bis du métro vers Roubaix et Tourcoing. Les travaux débutent et mettent 10 ans pour atteindre le terminus CH Dron à Tourcoing.
TCC change de nom en 1994 et devient «  Transpole ». Dans le même temps, la ligne 1 bis est rebaptisée « Ligne 2 » et le réseau compte : 313 autobus, 24 tramways et 83 rames de métro.
Le 18 mars 1995, la prolongation de la ligne 2 du métro est mise en service à partir de la Gare Lille Europe : 4 nouvelles stations vont de Lille St-Maurice à Fort de Mons et Mons-en-Baroeul.
Les premiers commerces ouvrent dans le métro un an plus tard et c’est en 1999 que s’ouvre au public la prolongation de la ligne 2 du métro à partir de Fort de Mons vers Tourcoing centre.
Le 27 octobre 2000, le Premier Ministre Lionel Jospin inaugure le dernier tronçon de la ligne 2 vers le CH Dron et le lendemain la ligne est ouverte au public.
Une belle histoire que de nombreux usagers ont connue ! N’hésitez pas à partager avec nous vos souvenirs des transports en commun en commentaire !
Share

Camille

commentaires

  1. Christian Mulumba affirme: juin 17, 2015 at 9:18

    L’article que j’attendais est enfin là.
    Un métro à Lille, et automatique de surcroît…certaines personnes à l’époque ont trouvé que ce projet était utopique, mais les décideurs ne se sont pas démontés et voilà que le projet est bel et bien devenu réalité, et nous pouvons en être fiers……Merci donc à Arthur Notebart qui s’est parfois démené contre vents et marées pour permettre l’aboutissement de ce projet ; merci aussi au Professeur Robert Gabillard : le physicien de l’université Lille 1 qui à mis au point le principe d’automatisme appliqué au métro ; merci enfin à MATRA qui nous a construit les premières rames du VAL.
    Un nouveau chapitre de l’histoire de notre métro va s’ouvrir en 2018 lorsque les nouvelles rames de 52 mètres seront mises en service sur la ligne 1.
    Merci Delphine.

  2. Super article, très intéressant.
    Il manque juste des photos des chantiers, du percement des tunnels, des tunneliers, etc … car les images doivent être impressionnantes !
    Olivier

  3. Thierry affirme: juin 25, 2015 at 5:56

    Petit détail. C’est un prolongement et non une prolongation. Prolongation c’est pour prolonger le temps (type match de foot).

  4. Yohan affirme: juin 25, 2015 at 7:22

    Oui, donnez nous des images !
    Moi j’me souviens quand j’étais petit de la barrière et du mur qui indiquait la fin de la ligne à la Gare Lille Flandres. « Gare Lille Flandres, terminus, veuillez quitter la rame ».
    Et du vieux tramway rouge qu’on prenait en centre ville :p (mais j’étais tout petit, me souvient pas trop !)

  5. AO5962 affirme: juin 26, 2015 at 8:49

    Histoire émouvante qui me rappelle de bons souvenirs à la fac de Lille 1.
    Je pense notamment au personnel de recherche et enseignant qui se bat au quotidien pour le développement économique de la France.
    Que l’aventure continue avec la nouvelle Métropole Européenne de Lille…

  6. ROUBI affirme: juin 28, 2015 at 8:28

    Le métro est désormais incontournable. Lors de la construction du tronçon de la ligne 1bis je garde un souvenir interrogatif sur l’avenir de ce moyen de transport, en parcourant à pieds le tunnel non encore aménagé de Mercure à Carlier -visite organisée par la communauté urbaine et Coméli- A l’époque je cédai pour le franc symbolique le tréfonds de la maison dont j’étais propriétaire, me donnant le sentiment de participer à cette grande aventure.

  7. fan de transpole 100% affirme: juillet 29, 2015 at 6:41

    LE METRO représente sur l’image si je me trompe pas c est un val 204 et en ce moment sur la ligne 2 ce sont des val 206 et val 208

    definition:

    VAL: villneuve d’asq ….

    je suis fan maintenat depuis mes 2 ans et je devias repondre voila

    pour plus de d infos rdv sut http://www.transpole.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *